Prévenir l’infection urinaire : ce que vous pouvez faire

La prévalence de l’infection urinaire en fait une maladie très courante, surtout chez les dames. La plupart du temps, le trouble vient d’une prolifération bactérienne. Quoi qu’il en soit, il est tout à fait possible de l’éviter. Voici quelques mesures préventives envisageables.

Boire suffisamment d’eau pour éviter l’infection urinaire

Pour les deux sexes, boire de l’eau en quantité suffisante permet d’écarter l’infection urinaire. Il faudra répartir 6 à 8 verres d’eau sur la journée et en soirée. En buvant de l’eau, votre système urinaire tourne à plein régime. Ce qui empêche les bactéries de proliférer à leur aise. Par ailleurs, il est conseillé de ne pas trop se retenir. Avoir la vessie remplie pendant trop longtemps revient à donner aux micro-organismes le temps de se multiplier tranquillement. Ces agents pathologiques se plaisent dans un milieu acide.

Des précautions qui concernent particulièrement les femmes

A cause de leur anatomie, les femmes sont plus sujettes à l’infection urinaire. Les bactéries telles que l’Escherichia coli vivent dans le transit intestinal. Lorsqu’elles atteignent l’anus, ces squatteurs peuvent facilement passer aux voies uro-génitales. Il faut ainsi toujours s’essuyer de l’avant vers l’arrière. Les produits d’hygiène irritants et parfumés sont à proscrire. Dans certains cas, l’infection urinaire vient d’une maladie sexuellement transmissible. Alors, il est recommandé d’utiliser un condom. Optez pour un modèle lubrifié de préférence.

D’autres mesures préventives contre de cette maladie

Chez certains patients, l’infection urinaire devient un trouble récurrent qui revient presque deux fois par semestre. Pour éviter ce genre de récidive, il est possible de prendre une dose d’antibiotique à titre préventif. En cas d’infection urinaire, envisagez la prise de médicaments vendus sans ordonnance en pharmacie. C’est le cas du Suprax (Céfixime), un traitement adéquat pour l’infection urinaire. Autrement, vous pourrez toujours essayer le jus de canneberge. Cette prévention totalement naturelle permet de diminuer de 35% la fréquence des infections urinaires multirécidivistes.

0 commentaires

Écrire un commentaire

Champs avec * sont obligatoires