Peut-on faire du sport en cas de rhumatisme ?

Les personnes souffrant de douleurs articulaires ne sont pas très enclines à faire du sport. Ceci, parce qu’elles ne souhaitent pas aggraver les symptômes de leur maladie. Toutefois, la pratique d’une activité physique est bien recommandée en cas de rhumatisme afin de maintenir la bonne santé des articulations. Il suffit de choisir le sport qui vous permet de vous dépenser et d’atténuer les douleurs.

Le sport atténue les symptômes des rhumatismes

Il y a quelques années encore, les médecins recommandaient aux personnes qui souffrent de rhumatisme de ne pas bouger. Suite à des analyses et recherches effectuées, ils préconisent aujourd’hui la pratique d’une activité physique. En effet, cela permet d’une part de maintenir une bonne musculation et de l’autre de ralentir la dégénérescence du cartilage. En faisant du sport, vos articulations préservent leur souplesse, ce qui permet de freiner l’évolution de la maladie et d’atténuer ses symptômes. Par ailleurs, la pratique d’une activité sportive améliore votre santé et votre bien-être en général. À savoir également que depuis le 1er mars 2017, les médecins peuvent prescrire la pratique de sport aux patients qui souffrent d’affections de longue durée. Pour bénéficier d’un traitement adapté et d’un suivi, prenez rendez-vous avec un rhumatologue près de chez vous, en vous rendant notamment sur la page https://www.le-guide-sante.pro/rendez-vous-medical/rhumatologue. Dans le cas où votre médecin traitant vous prescrit une activité physique, celle-ci sera dispensée par des professionnels de santé comme des kinésithérapeutes. Ce dernier transmettra par la suite à votre médecin traitant un compte-rendu régulier concernant votre évolution.

Le choix du sport à pratiquer

L’objectif n’est pas de faire des entraînements intensifs pour devenir un sportif de haut niveau, mais de trouver des activités qui vous permettent de mobiliser les articulations atteintes en douceur. En cas d’arthrose des genoux par exemple, la marche, la course à pied et la natation peuvent convenir. Ceux qui nécessitent des efforts brusques sont en revanche à éviter. Si à la suite d’une pratique de sport vos douleurs s’accentuent, vous devriez soit changer d’activité, soit en diminuer l’intensité. Dans tous les cas, il est toujours recommandé de consulter votre médecin avant de vous lancer. Cela vous permettra d’obtenir un conseil personnalisé.

0 commentaires

Écrire un commentaire

Champs avec * sont obligatoires